Monday, October 30, 2006

High Notes from the Translators' conference:

Bringing the conference to a close was a hearty event called Declamacion! . Conferents who made it to the last evening were invited to recite a poem in translation, completely from memory. It had to be another person's poem, not their own. Barbara Paschke (University of Kansas) hosted the evening with much gumption and verve. Kicking off the recitation ball was Howard Scott, an energetic and talented translator of Quebec, who declaimed quite lustily a very naughty poem by Richard Desjardins. Here's the poem in the French origin:


La caissière populaire / Richard Desjardins

La caissière populaire relève sa robe
et me montre son guichet automatique.
Elle m'avertit que j'ai besoin de deux pièces d'identité.
Bon !
Je baisse mes pantalons , et je lui montre ma carte de guichet.
Elle la tourne et la retourne dans ses mains. Elle dit :
" Elle est très belle mais ce n'est pas assez. "
Bon !J'enlève mon chandail
et je me plonge la main droite dans la poitrine
.Je m'arrache le cœur
que je dépose encore chaud et battant sur son comptoir.
Elle le prend dans ses mains, le tourne, le retourne, me dit
:" Il n'y a pas de signature
.Il me faut quelque chose avec une signature. "
Bon !
Je m'arrache les dentiers
et je les lance vers la caissière populaire
qui les attrape et qui se les met sur la tête
comme une couronne de reine de carnaval.
Elle pleure. Je meurs.
Maintenant j'ai un masque de gardien de but
et j'ai une grosse hache qui brille qui brille comme sa couronne de carnaval
et c'est un vendredi 13 dans la trrrès belle ville de Quebec.
Mon masque a un smile que seule la mort peut satisfaire
et je lève très haut la hache dans les airs et j'y dis:


" c'est pour un dépôt" .

I emailed Mr. Scott asking for his translation. If I get it, I'll post it here so that readers who are not familar with the French language can enjoy it too. Just to give you an idea, the poem describes a man who is in the throes of making a transaction with a beautiful bank cashier, who keeps demanding from him proof of one kind or another. . And he complies, willingly, lasciviously, roaringly. .

0 Comments:

Post a Comment

Links to this post:

Create a Link

<< Home